3 questions au médecin Jean-Paul Humair

Jean-Paul Humair, Docteur aux Hôpitaux Universitaires de Genève et Directeur du Cipret Genève

Qu’est ce que Facebook apporte à un programme de désaccoutumance?

Un programme d’aide à l’arrêt du tabac sur Facebook combine 3 éléments efficaces : une très grande accessibilité au programme qui peut toucher beaucoup de gens à tout moment et presque partout ; un soutien mutuel très fort entre les participants appartenant à une communauté solidaire qui traverse la même épreuve ; un soutien individualisé par des professionnels compétents dans l’aide au sevrage de tabac.

Quelles sont les chances de succès d’un tel programme?

On peut estimer que ce programme a la même efficacité que les conseils professionnels intensifs, soit un taux d’arrêt d’environ 20 % à 6 mois.

Peut-on arrêter seul?

Un fumeur peut arrêter seul, sans aide, mais cette méthode est la moins efficace avec seulement 2-3 % d’arrêt. On obtient des taux plus élevés avec des conseils professionnels, surtout s’ils sont intensifs et répétés. Et on peut doubler l’efficacité des conseils en prenant un traitement pour le sevrage.

En vidéo: les explications sur les substituts nicotiniques